Comptabilité Micro Entreprise ▷ les 3 conseils à suivre
  • Post author:

Les 3 bons conseils de gestion et de comptabilité pour ta Micro Entreprise

La gestion et la comptabilité en micro entreprise sont allégées. C’est ce qui explique en grande partie le succès de ce régime et la hausse continue du nombre d’auto-entrepreneurs. En 2020, on comptait 547 900 nouvelles micro-entreprises ! Les démarches administratives, la gestion et les déclarations sont simplifiées, c’est vrai. Il n’empêche que si tu veux développer ton activité et en faire une entreprise rentable, tu as tout intérêt à prendre de bonnes habitudes comptables et suivre les bons indicateurs dès le lancement de ton activité. Voici les 3 conseils d’une ex-banquière (moi 😉) pour une gestion chiffrée efficace et sereine de ton business.

Au sommaire :

1. Anticipe tes variations de trésorerie
2. Calcul ton seuil de rentabilité
3. Effectue un suivi de comptabilité Micro Entreprise

Rappel : tes obligations comptables en micro entreprise

Comme tu le sais probablement déjà, la gestion et la comptabilité en Micro Entreprise sont réduites au minimum. Tes obligations se limitent à :

  • Tenir un livre de recettes, où tu devras noter de façon chronologique la date de l’encaissement, son montant, le nom du client, la nature de l’opération effectuée, le numéro de facture et le mode de règlement utilisé par ton client.
  • Tenir un registre des achats si tu as une activité de vente de marchandises, de fournitures et denrées à consommer sur place ou à emporter, et si tu vends de la prestation d’hébergement. Là encore, il s’agit d’y écrire la date d’achat, le montant, le fournisseur, la nature du bien ou de la prestation, les références de la facture réglée et le mode de règlement.
  • Délivrer des factures conformes à tes clients lors de la réalisation d’une vente.

Ça, c’est pour le côté réglementaire !
Pour ma part, je vais plutôt te donner 3 conseils quant au fonctionnement et aux bonnes pratiques à intégrer si tu veux pouvoir vivre de ton activité au plus vite, être serein et éviter les pépins.

1. Anticipe tes variations de trésorerie

📊 La trésorerie, c’est le nerf de ta comptabilité en Micro Entreprise ! Et si tu n’y prends pas garde, tu risques de mettre la santé économique de ton entreprise en danger. Tout d’abord, il te faudra calculer ton BFR (Besoin en Fonds de Roulement), qui est la trésorerie nécessaire pour bien te lancer les premiers mois, sans mettre ton business en difficulté. Il s’agit du décalage entre tes entrées et tes sorties en temps réel, tout simplement. Prenons un exemple. Imaginons que tu doives te rémunérer les premiers mois et que tu aies aussi des charges fixes à payer ou des achats à faire, mais que tes rentrées d’argent ne soient pas immédiates. Elles se feront seulement dans quelques semaines, voire dans quelques mois si tu octroies des délais de paiement. Tu devras donc anticiper tout ça. Il s’agira de déterminer le montant de l’avance correspondant à ce décalage de trésorerie et de trouver une solution pour le financer.
Cela peut être :
✔ de l’épargne personnelle et/ou un apport numéraire dans ton entreprise, 
✔ obtenir des délais de paiement de tes fournisseurs, 
✔ avoir recours à de l’affacturage : tu cèdes ta créance à un factor qui te rachète ta facture et te règle jour J moyennant une commission.
✔ avoir recours à de la créance Dailly : tu demandes à ta banque de te faire l’avance de ta facture moyennant une commission, mais tu restes propriétaire de cette créance.

2. Calcul ton seuil de rentabilité

📱 Il est également essentiel que tu aies connaissance du montant du chiffre d’affaires que tu dois réaliser pour te payer toi, charges sociales comprises, mais également pour régler tes charges de fonctionnement (fixes et variables). Il s’agit de ton seuil de rentabilité ! Le surplus te permettra de conserver de la trésorerie pour ton entreprise et, par exemple, d’investir dans une formation, un nouvel équipement ou de te rémunérer un peu plus si tu le souhaites. En Micro Entreprise, tes charges sociales sont un pourcentage de ton chiffre d’affaires. Ensuite, tu fais ce que tu veux de ta trésorerie restante, cela n’aura pas d’impact fiscal sur ton business. Si ton seuil de rentabilité n’est pas atteint, il faudra revoir ton modèle économique dans sa globalité : ta cible est-elle la bonne ? Es-tu sur le bon marché ? Communiques-tu efficacement ? Ton mode de commercialisation est-il le bon ? Tes offres sont-elles au bon prix par rapport à la valeur que tu apportes ? As-tu trop de charges ? As-tu le bon statut juridique ? Autant de questions qu’il faudra se poser pour apporter des actions correctives. Il s’agira ensuite de confronter ce montant de chiffre d’affaires, qui est ton seuil de rentabilité, à la réalité. Je m’explique : à combien d’offres vendues correspond ce chiffre d’affaires ? Cela est-il cohérent avec le potentiel de ton marché ? Le temps passé à produire ou fournir la prestation est-il cohérent avec le prix fixé ?

3. Effectue un suivi de comptabilité Micro Entreprise

🧐 C’est une habitude à mettre en place mensuellement selon moi. Tu peux utiliser un tableau Excel “homemade” qui peut très bien faire l’affaire ou utiliser des outils digitaux comme Freebe par exemple. L’essentiel est que cet outil te soit utile dans le suivi de ton chiffre d’affaires, de ta rentabilité et de tes obligations réglementaires. Tu devras bien faire la différence entre ton chiffre d’affaires (ce qui rentre sur ton compte) et ton résultat (ce qui te reste une fois toutes tes charges déduites, y compris l’Urssaf). Cela te permettra de voir si tout est sur des rails par rapport à ton seuil de rentabilité. Si tu sens qu’il sera difficilement atteignable, n’hésite pas à reposer les choses pour redonner des bases solides à ton business. Réfléchis à une stratégie plus efficace, tout en restant fidèle à ta raison d’être et ce qui t’anime. Essaie également d’identifier tes éventuels points de blocages. Par  exemple, un syndrome de l’imposteur aigu qui t’empêcherait de communiquer sur tes offres comme tu le voudrais et/ou qui te bloquerait dans la vente de tes produits/services. En bref, demande de l’aide, travaille dessus et/ou fais-toi accompagner, cela te fera avancer.

Voilà, tu disposes désormais de mes 3 conseils pratiques pour la gestion et la comptabilité en Micro Entreprise. Ils sont actionnables immédiatement et sans difficultés ou compétences particulières à acquérir. Si tu restes mal à l’aise avec tout cela, je peux également t’aider en te rassurant, en te donnant ma méthode et mes outils, et en t’accompagnant vers l’autonomie. Mieux vaut accepter de se faire aider que de ne rien faire du tout et faire l’autruche 😁.
Contacte-moi et on en parle !

Laisser un commentaire