You are currently viewing Oser entreprendre : 4 conseils pour y arriver
  • Post author:

4 conseils pour oser entreprendre et dépasser la peur de se lancer

En France, 1 personne sur 5 souhaiterait opter pour le statut d’indépendant, mais seulement un tiers d’entre elles franchiront le pas ! Nous sommes tous remplis de peurs et de croyances limitantes nous empêchant bien souvent d’emprunter les directions souhaitées et de passer à l’action. Elles proviennent la plupart du temps de notre environnement passé (parents, éducation, système scolaire, etc.) et de la manière dont on s’est construit dans cette atmosphère. Bonne nouvelle ! Tout cela se travaille et se déconstruit ! Je te partage dans cet article 4 pistes de solution pour tenter de dépasser ces obstacles mentaux, oser entreprendre et t’autoriser enfin la vie à laquelle tu aspires : vivre de ton activité, t’accomplir et être épanoui professionnellement ! J’ai regroupé mes conseils derrière les 4 peurs les plus fréquentes quand on souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat.

Conseil n°1 : vaincre sa peur de l’inconnu pour oser entreprendre 

Tu as trouvé une idée de business et tu aimerais vraiment te lancer, mais tu n’oses pas ! Sache que le passage dans une zone d’inconnu, et donc d’inconfort, est temporaire. Chaque terrain conquis ou expérience acquise a été précédé d’inconnu pour aujourd’hui faire partie de ta zone de confort. Ta vie n’a été qu’une succession d’apprentissages et d’expérimentations. Tu as donc toutes les ressources en toi pour y arriver. Tu es toujours debout aujourd’hui, donc pourquoi ce serait différent pour cette nouvelle étape ? La montagne te semble peut-être plus haute à gravir que ce que tu as vécu jusque-là, mais c’est seulement parce que ta peur est probablement plus grande (et que tu ne te souviens plus vraiment de la puissance de tes peurs antérieures, car elles sont désormais dépassées). En revanche, le mécanisme reste le même, donc expérimente pas à pas, apprivoise, prends confiance petit à petit, lance-toi et recommence avec la marche suivante 😊 ! Je te conseille également un petit test que j’appelle le test de la balance : identifier ce qui pèse le plus lourd pour toi entre ne rien faire, renoncer à tes désirs en regardant passer cette vie qui t’épanouit peu OU dépasser et affronter ta peur de l’inconnu et tenter de vivre enfin ta vie rêvée ? Si tu n’essaies pas, tu auras au moins une certitude : celle que ta vie rêvée ne deviendra jamais réalité 😁… Tu en penses quoi ?

Conseil n°2 : s’apporter des preuves pour dépasser sa peur de l’insécurité financière

Alors, celle-ci je la connais trèèèèèèès bien puisque ça a été ma peur principale. Celle qui m’a empêché d’oser entreprendre pendant 3 ans ! Je te conseillerais donc, pour avoir une vision plus réaliste de la situation, de t’apporter des preuves chiffrées en faisant un état des lieux concret de la situation avant/après. Voici les 2 questions principales à te poser :
✔ Ai-je le droit à l’indemnisation Pôle Emploi ? Si oui, combien ? 
✔ Mes charges sont-elles réductibles ? Par exemple, moduler à la baisse les échéances de mon prêt habitat si cela est prévu au contrat. Quels versements puis-je stopper temporairement ?
Dissocie les charges vitales des charges superficielles ! Dis-toi que si tu es épanoui dans ta vie pro, il est également probable que tu sois moins frustré et que tu aies donc moins besoin de compenser par des achats compulsifs comme cela peut être le cas aujourd’hui. Ensuite, tu réalises tout simplement un tableau à 2 colonnes (revenus/charges) et tu vois si cela est cohérent avec un budget équilibré. Si ce n’est pas le cas, tu cherches des pistes de solutions au lieu de rester focus sur le problème 😁 ! Autre petite astuce : imaginer un plan B ! Par exemple, un emploi à mi-temps pour t’apporter un peu de revenus le temps de repenser ta stratégie ou de développer ton activité si tu n’arrives pas à vivre complètement de ton statut d’indépendant. On est bien d’accord que ce n’est pas l’objectif, mais avoir une solution intermédiaire et temporaire peut faire redescendre la pression.

Conseil n°3 : entoure-toi d’entrepreneurs pour atténuer ta peur de l’échec

On peut déjà commencer en disant que derrière la peur de l’échec, il y a bien souvent la peur du regard des autres. Je te conseillerai donc de t’entourer d’entrepreneurs ! Surtout si ton entourage est composé d’une grande majorité de salariés. Échanger à propos de ton projet avec ces personnes risque d’être anxiogène pour toi, car elles vont pour la plupart te confronter à leurs propres peurs 😁. Cela risque donc de te faire douter et te mettre dans l’inconfort de l’effet miroir sur tes propres peurs. A contrario, la plupart des entrepreneurs te feront voir les choses sous un autre angle et te boosteront, car c’est une peur qu’ils auront probablement dépassé pour oser entreprendre. De plus, l’échec fait partie de l’apprentissage ! C’est très culturel (et très français) ce rapport à l’échec quand on arrête un projet ou une entreprise parce qu’elle ne répond pas à nos attentes (financières ou autres). Dans beaucoup d’autres pays et cultures, cela est vu comme un apprentissage et permet d’évoluer ensuite en tenant compte de ses erreurs. Au final, c’est juste une question de point de vue ! Et moi je pense que nos erreurs ou mauvais choix nous enseignent des leçons importantes. Rappelle-toi également que tous ceux qui exposent une réussite aujourd’hui, ont essuyé un bon nombre d’échecs avant d’arriver à ce résultat. Ce n’est pas Walt Disney qui s’est fait licencier pour manque de créativité dans un précédent job salarié avant qu’il ne soit connu pour son œuvre ? Donc, quoiqu’il arrive, relativise et prend les choses comme un apprentissage positif et constructif pour entreprendre autre chose et toujours devenir une meilleure version de toi-même.

Conseil n°4 : arrêter de se freiner, foncer et dépasser sa peur de réussir

Cette peur est encore mal connue et est même un peu taboue ! En effet, cela peut paraître prétentieux de dire que l’on a peur de réussir ou laisser penser que l’on a envie de se faire plaindre. “Réussir, c’est quand même plutôt cool” me diras-tu, alors pourquoi on en aurait peur !? Eh bien, parce que derrière la peur de réussir, d’autres peurs apparaissent ! Si je réussis, il se passe quoi ? Je peux me sentir débordé, voire dépassé, et je peux avoir peur de manquer de temps pour moi, de ne plus maîtriser les choses et de faire un burn out par exemple. On peut également avoir peur du changement et donc de l’inconnu… Aujourd’hui, on connaît, mais demain, si je réussis, c’est comment ? On peut également craindre de s’exposer si on laisse apparaître le succès de son business, et derrière cela, peut survenir la peur d’être jugé. Dans la vie d’un entrepreneur, cette peur de réussir se traduit concrètement par des processus d’auto-sabotage pour ne pas progresser et faire grandir son business. Pour dépasser cela, je te conseille simplement de bien t’entourer. Tu peux par exemple échanger ou te faire accompagner par un coach ou une personne que tu considères comme un mentor et qui a déjà rencontré cette difficulté. Elle pourra t’aider à prendre de la hauteur, déconstruire tes fausses croyances et relativiser sur une éventuelle réussite. Depuis que Julie a vécu à Bali, elle me dit souvent qu’elle fait confiance à la vie. Au début, je trouvais cette idée un peu folle et simpliste, mais aujourd’hui je l’adore et je l’utilise souvent 😊. Il est important de lâcher prise et d’accepter de ne pas pouvoir tout contrôler… Et au pire quoi ??? Imagine ta projection la piiiire et trouve des solutions ! Tu verras qu’il en existe plein alors fonce 😉 !!!!

Alors, tu te reconnais dans certains mécanismes et certaines peurs ? Quelle est la peur qui t’empêche d’avancer et que tu aimerais dépasser pour enfin oser entreprendre ? N’hésite pas à partager ton expérience en commentaire, je suis sûre que ça résonnera chez d’autres (futurs) entrepreneurs 🙏.

Céline 🍋

Laisser un commentaire