Présentation d’un Business Plan | Ce qu’il faut savoir
  • Post author:

Comment rendre efficace et convaincante la présentation d’un business plan ?

Un business plan est un document décrivant la stratégie financière et commerciale choisie pour mener à bien un projet entrepreneurial.  Mais, concrètement, qu’est-ce que ça signifie ? Par où commencer ? Y a-t-il une trame de présentation mieux qu’une autre ? De quoi parler précisément ? Dans quel ordre ? Est-il indispensable même si on n’a pas besoin de financement ni de présenter son projet à un tiers ? Pas de panique, je vais répondre à ces questions dans cet article et t’expliquer comment rendre efficace et convaincante la réalisation et la présentation d’un business plan ! Tous mes conseils n’ont rien d’unique et formel, ils sont le fruit de mon expérience de 9 ans en banque où j’ai eu l’opportunité de financer une centaine de porteurs de projets. C’est donc la traduction de ce qui m’a convaincue ou aurait dû être présent pour le faire. Cela reprend également l’essentiel pour partir sur des bases solides et ensuite prendre de bonnes orientations et décisions stratégiques pour ton entreprise.

Pour qui faut-il faire un Business Plan ?

Fais-le en priorité pour toi !

La première personne que tu dois convaincre, c’est toi ! En effet, comment veux-tu te montrer convaincant dans la présentation d’un business plan si tu n’es pas en amont toi-même convaincu !? Imagine toutes les ressources et l’énergie dont tu vas disposer après cela 😉 ! Ce sera un sacré booster au quotidien que d’avoir fait ce travail en amont. En cas de doutes dans la vie de ton entreprise, il te suffira de te replonger dans ton business plan et de modifier quelques orientations stratégiques au fur et à mesure… souviens-toi que c’est en marchant qu’on apprend ! Tu dois savoir où tu vas, en réfléchissant en amont à ton pourquoi, en établissant ta vision, en définissant ta valeur sur ton offre, en te positionnant sur un marché et en faisant des hypothèses réalistes d’activité et de rentabilité pour t’assurer que ton projet est viable. Tu dois savoir où tu veux aller, comment tu veux t’y rendre et ce que tu dois faire pour y arriver. As-tu déjà vu une personne à qui on bande les yeux aller dans la bonne direction !? Et bien là, c’est exactement pareil ! Si tu veux en savoir plus sur ma méthode et l’approche d’un Business Plan pour soi, je t’invite à écouter le podcast « suis ton flow » de J’aime la paperasse, épisode 20 « le business plan ne sert à rien » où j’interviens comme invitée.

Faire un Business Plan pour un financeur, un investisseur, une commission

Il peut également arriver que tu sois obligé de rédiger un Business Plan. C’est le cas avec un banquier lorsque tu as besoin d’un financement, avec une commission lorsque tu sollicites une aide quelconque, mais aussi tout simplement pour convaincre un futur partenaire de travailler avec toi. Dans ce cas, tu dois toujours le faire avant tout pour toi, mais aussi en pensant à ce qui va convaincre ton interlocuteur. Tu feras encore plus attention à la lisibilité et la bonne compréhension de tes documents par un tiers. Il faudra également que tu te prépares à gérer l’interaction, l’échange et à répondre à certaines questions, y compris celles qui ne te font pas plaisir. Ne fais pas l’autruche sur les points de fragilité de ton dossier et prépare-toi plutôt à y répondre en trouvant des solutions pour rassurer ton futur interlocuteur. Je te conseille également de travailler ton pitch, qui est un mini-discours chargé de convaincre et donner envie à ton interlocuteur en quelques minutes. Ce dernier doit comprendre et intégrer que ton projet est intéressant, réalisable, qu’il répond à une vraie problématique, qu’il y a un marché, une équipe derrière ou un porteur de projet qui réunit toutes les compétences nécessaires pour mener à bien ce projet.

3 étapes pour rendre ton Business Plan efficace et convaincant :

Tu es la bonne personne

Ton projet sera “l’aventure dont tu es le héros”, pour reprendre le titre du livre d’Alexis Michella de Tribu Indé. Tu dois donc en premier lieu convaincre ton interlocuteur (et peut-être toi-même 😁) que TU es LA bonne personne pour mener à bien ce projet ! Parle des formations ou expériences que tu as eues et qui seront utiles pour ton projet, mais pas que ! N’hésite pas non plus à mettre en avant tes soft skills, ton tempérament, tes valeurs et la vision que tu as de ton métier. Une fois que tu as expliqué à ton interlocuteur que tu as toutes les compétences pour mener à bien ton projet, il y a fort à parier qu’il viendra te taquiner sur ta capacité à entreprendre et à travailler dans la durée en tant qu’indépendant. Tu dois être capable de répondre aux questions suivantes :

➡ Pourquoi tu as envie de lancer ce projet ?
➡ Pourquoi maintenant ?
➡ Pourquoi tu es la bonne personne pour le faire ?

Je t’invite donc à le faire transparaître dans ton Business Plan.

Ton offre répond à un besoin et se positionne sur un marché

✔ C’est le moment de décrire ta cible et ton client idéal/persona. Pourquoi l’as-tu choisi ? As-tu une ou plusieurs cibles ou segmentations de clientèle ?
✔ Décris ensuite ce que tu vas proposer comme offre de produits et/ou services. Pour chacune, indique et argumente la valeur ajoutée de ton offre. Qu’as-tu de différent que tes concurrents ? Pourquoi ton client idéal achèterait ton offre plutôt que celle de ton concurrent ? Montre en quoi ta proposition va répondre aux besoins, aux attentes, aux peurs et aux frustrations de ton client idéal.
✔ Aborde enfin le futur marché sur lequel tu vas te positionner. Commence par faire un point sur la concurrence (étude de marché et de ton environnement). Ton marché est-il déjà très occupé ? As-tu une différenciation ? Fais-tu le choix d’un positionnement de niche ? Ensuite, énonce la stratégie de développement et de communication pour ton offre.

Ton projet est viable

À ce stade, tu dois avoir convaincu ton interlocuteur que ton projet est top et que tu es la personne qu’il faut pour le porter ! La partie financière ne doit venir que conforter ce premier ressenti et constat.

💸 Le tableau de financement

Le plan de financement initial est un tableau financier qui liste les besoins de l’entreprise pour son démarrage et présente en parallèle les ressources identifiées pour les financer. Afin qu’il soit équilibré, le total des besoins et ressources doit être identique.
C’est donc un document qui présente le « montage » financier du projet : quelles sont les dépenses à réaliser pour que l’entreprise puisse démarrer dans de bonnes conditions ? Et d’autre part : Quelles peuvent être les sources de financement de ces dépenses et investissements ? Argent personnel ? Emprunt bancaire ? Subventions ? Crowdfunding ?
Attention, veille à ne pas oublier d’évaluer ton Besoin de Fonds de Roulement initial (BFR) dans les besoins de ton entreprise. C’est la trésorerie de départ dont ton entreprise aura besoin pour faire face à ses charges le temps d’obtenir ses premiers contrats et un niveau de chiffre d’affaires suffisant pour supporter ce qu’elle a à payer mensuellement.

📈 Le prévisionnel financier

C’est une étape indispensable ! Il permet d’estimer l’activité et la rentabilité de ton entreprise et de répondre à la question : « Mon projet sera-t-il viable et rentable ? ». Il permet également de calculer le « chiffre d’affaires point mort » qui est le minimum de chiffre d’affaires à effectuer pour payer toutes les charges de l’entreprise, y compris ta rémunération chargée (charges sociales incluses) et le remboursement des emprunts éventuels. Cela permet de confirmer (ou pas) le modèle économique de ton projet. Si le modèle économique n’est pas viable, mieux vaut le savoir rapidement pour le retravailler avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, non !?

💰 Le plan de trésorerie

La trésorerie est l’argent dont dispose l’entreprise sur son compte courant.
Toute entreprise a besoin de trésorerie dès son démarrage : il s’agit d’une réserve d’argent non utilisée (non dépensée), qui servira :

✔ à financer le besoin en fonds de roulement ;
✔ à faire face aux imprévus éventuels.

Le besoin de trésorerie de démarrage, ou « besoin de trésorerie initial » est donc d’une importance capitale : il doit être calculé sérieusement au risque de mettre ton entreprise en péril dès ses premiers mois d’existence.

Voilà, tu disposes désormais de mes bons conseils pour savoir comment rendre efficace et convaincante la présentation d’un business plan. J’espère également t’avoir convaincu de son caractère essentiel quelle que soit ta situation. Ton entreprise décuple clairement ses chances de réussite et de pérennité si tu prends le temps d’effectuer ce travail en amont… n’est-ce pas ce que tu souhaites ? Si tu ressens le besoin d’être accompagné sur le sujet, je t’invite à consulter mes offres sur notre site. Je te rappelle que le taux de survie à 5 ans pour une entreprise TPE non accompagnée (tout statut confondu et hors activités de l’industrie et de la santé) est de 50%, alors qu’il passe à environ 70% pour une entreprise accompagnée… cela fait réfléchir, non ? De plus, cela ne représente pas forcément un coût exorbitant comme tu pourrais le penser. Vois-le plutôt comme un investissement 😁.

On en discute ensemble si tu veux ?

Céline

Laisser un commentaire